Connect with us

Report' Live

Dorothée – 17, 18 et 19 avril 2010 – Olympia, Paris

Un retour annoncé avec un nouvel album et une série de concert à l’Olympia : celui de Dorothée. Elle est bel et bien présente aujourd’hui pour le plus grand bonheur de ses fans qui lui sont restés fidèles.

Publié

le

Dorothée - 17, 18 et 19 avril 2010 - Olympia, Paris

 Un retour annoncé avec un nouvel album et une série de concert à l’Olympia : celui de Dorothée. Elle est bel et bien présente aujourd’hui pour le plus grand bonheur de ses fans qui lui sont restés fidèles. Pour s’en rendre compte il suffisait d’être à ses concerts les 17, 18 et 19 avril dernier. Presque 30 ans jour pour jour (29 pour être exacte), en avril 1981, Dorothée se produisait déjà sur cette scène pour son spectacle Dorothée au Pays des Chansons.

FanMusik vous invite à vivre ou revivre les concerts donnés à l’Olympia il y a tout juste un mois avec cette page qui leur sont consacrée avec quelques photos des concerts, une vidéo… ainsi que les commentaires…

Dorothée, 17, 18 et 19 avril 2010 - Olympia, Paris (report' live/photos)      Dès les premières notes jouées au piano (par Richard Lornac), le public s’exprime, Dorothée entre enveloppée par une lumière. Elle offre pour ce début de concert une chanson inédite… L’Olympia (Je me suis fait ce rêve bien souvent / De vous retrouver tous tout comme avant (…) / Enfin on se retrouve à L’Olympia / Comme si le temps perdu n’existait pas / J’oublie mes peurs et mes alarmes / J’essaie de retenir mes larmes (…)) Ces paroles décrivent avec une précision presque génante ce moment d’émotion entre Dorothée et son public. Elle est très émue et son public également. Ce sont des retrouvailles que l’on ressent très fortes des deux côtés. Le 30 août 1997, lors de la dernière de son émission Le Club Dorothée (qu’elle a animé pendant dix années avec Ariane, Jacky, François Corbier et Patrick Simpson-Jones), elle chantait Un jour on se retrouvera entourée par ses amis… Elle a tenu sa promesse… C’est donc 14 ans après que son public, ses copains comme elle aimait le dire, la retrouve.

Ils étaient enfants ou adolescents ils sont maintenant adultes. Si on se retourne dans la salle, on remarque que le public dans la salle est de toute génération, des enfants, des 20/35 ans, des grands-parents également… Dorothée touche un large public et c’est bien la définition d’une Artiste de Variété populaire et elle peut être fière de cela.

Dorothée, 17, 18 et 19 avril 2010 - Olympia, Paris (report' live/photos)La premiere chanson passée, l’émotion ne retombera pas durant tout le concert. Le public sera debout pendant près de trois heures de spectacle. Le public découvre alors le groupe au complet : Maxime Devaux aux guitares, Michel Cabanas à la basse et Romain Darbon à la batterie. Tous trois suspendus au dessus de la scène surplombant ainsi Dorothée et le public. Ils descendent et atteignent la scène alors que Jack Lestrohan aux claviers les rejoint.
Le concert est vraiment lancé. Elle enchaînera ses nouvelles chansons extraites de l’album Dorothée sorti en avril 2010, et ses anciens tubes dont Ca donne envie de chanter, Maman. Des medleys aussi permettront au public de revivre des souvenirs avec Allo Mr l’ordinateur, Rox et Rouky ou encore Hou la menteuse. La première chanson du nouvel album sera Les chansons du passé, elle fait référence aux anciennes chansons. (Et l’ordinateur / Est chez le docteur / Pour chanter la maison du bonheur).

Suivront En rêvant, Je suis amoureuse. Dorothée toujours égale à elle-même, parcoure la scène avec entrain et dynamisme. Pour la chanson On a toujours besoin (une nouvelle chanson) nous avons eu l’agréable surprise de voir arriver sur scène Jean-Paul Cesari jouant la partie harmonica de ce titre. C’est l’interprète du générique du manga Nicky Larson, (assistant également de Dorothée). Dorothée le présente au public (dont bon nombre des spéctateurs l’avait reconnu). Il offrira un extrait de sa chanson qui sera en intégralité lors du dernier spectacle le lundi pour le plus grand plaisir de tous. Dorothée prendra place aux côtés de Sophie Thiam et Sophie Gemin, ses deux choristes.

Dorothée, 17, 18 et 19 avril 2010 - Olympia, Paris (report' live/photos)Jacky son complice de toujours la rejoint sur scène prétextant un duplex. Ils finiront par chanter ensemble Qu’il est bête. Jacky courant partout et mimant les paroles de la chanson aux côtés de Dorothée qui s’en amusera.
Viendra le moment de l’entracte qui sera précéde par la nouvelle chanson Coup de tonerre. Chorégraphie au rendez-vous et surtout de belles lumières créées par Jacques Rouveyrollis (qui travaille avec Dorothée depuis son premier Zénith en novembre 1988).
Les nouvelles chansons seront en majorité présentes au cours de ce concert. Pour la seconde partie on peut citer Dorothée, Emmene-moi, Tant mieux, Une chanson d’amour, Les filles aiment les garçons avec toujours des chorégraphies originales et entraînantes.
Quelques instants de calme le temps de deux chansons (du nouvel album) interprétées magnifiquement par Dorothée : La petite Jeanne et surtout 7ans et demi, très belle chanson écrite par Michel Jourdan. C’est avec une grande émotion partagée par le public, que Dorothée fera vivre cette chanson. Tous les autres titres du spéctacle seront signés par le duo complice Jean-François Porry (qui assurera la mise en scène et la direction artistique des concerts) et par Gérard Salesses (direction musicale).
Le dimanche François Corbier a fait la surprise de monter sur scène pour chanter devant Dorothée et le public sa chanson Le nez de Dorothée.
Le lundi soir Ariane, Jean-Luc Azoulay et Claude Berda sont venus retrouver Dorothée sur scène.

Dorothée, 17, 18 et 19 avril 2010 - Olympia, Paris (report' live/photos)Les effets des lumières et fumées ont pris toute leur dimension sur la chanson Les neiges de l’Himalaya, un très beau tableau. Les candidats de l’émission Vous avez du talent du IDF1 (TNT Ile-de-France) auront la chance de venir rejoindre Dorothée sur la scène de l’olympia le temps d’une chanson : Des millions de copains.
Arrivera le moment fatidique de la fin du concert avec le titre Folle de vous. Le public la couvre de fleurs et de cadeaux, dorothée remercie le public et se confie :

« On parle souvent de magie de la télevision, magie du rêve, moi j’ai la magie de la réalité, vous êtes avec moi, vous êtes là et ce rendez-vous est pour moi très fort, tres magique, gravé dans ma tête à vie, et dans mon coeur, merci, A bientôt.« 

Avant les représentations, lors des nombreux interviews données aux médias, elle expliquait qu’elle doutait beaucoup. Après ses premiers concerts elle ne peut plus douter. Elle a assuré ces quatre concerts remarquablement et son public est toujours présent.

Le rideau de l’olympia se ferme après près de trois heures de concert. Une chose est certaine, le public venu nombreux (près de 2000 personnes à chaque séance) n’attend qu’une chose, revivre ses moments de partage, d’humour et surtout d’émotions.
La complicité retrouvée entre Dorothée et son public prouve que le lien tissé depuis toutes ces années est toujours present et trés fort et a su résister malgré cette parenthèse.

Avec la tournée annoncée en France pour la fin de cette année et surtout la date du 18 décembre 2010 à Bercy, Dorothée donne à nouveau rendez-vous à son public. Il s’agira alors son 57ème concert à Bercy.
Les concerts ont été filmés, une sortie prochaine en DVD ne serait donc pas à exclure.

Set List du concert

(liste non exhaustive)

L’Olympia
Ca donne envie de chanter
Medley 1 (Allo Mr l’ordinateur / Attention danger /
Docteur)
Les chansons du passé
Medley 2 (Pour faire une chanson / Rox et Rouky / Au pays de Candy / Hou la menteuse)
On a toujours besoin
En rêvant
Je suis amoureuse
La petite Jeanne
7 ans et demi
Maman
Qu’il est bête
Coup de tonnerre
Entracte
Dorothée
Tremblement de terre
Medley 3 (Dorothée rock / Toutes les guitares / Toute ma vie / Detective privé)
En ce temps-là
Emmène-moi
Tant mieux
Une chanson d’amour
Les filles aiment les garçons
Les neiges de l’Himalaya
Nicolas et Majolaine
Des millions de copains
Folle de vous 

rappel
Coup de tonnerre

texte © FanMusik – Angélique L.
photos © AWcreation pour FanMusik

Galerie photos

Vidéo

 

Commentaires sur les concerts réalisés pour FanMusik (par des fans et amis de l’artiste)

(Nous les remercions pour leur participation.)

Dorothée et Remy Bricka, 19 avril 2010 - Olympia, Paris (report' live/photos)Ce qui m’a fait plaisir dans ce spectacle c’est d’avoir retrouvé Dorothée dynamique heureuse et attentive à ce que faisaient ses musiciens et manifestement ravie d’offrir ses nouvelles chansons au public venu en nombre l’acclamer.Corbier

Le spectacle de Dorothée à l’Olympia : un pur moment de bonheur ! Une artiste lumineuse et éternelle est revenue briller dans notre ciel…. Remy Bricka

C’était une ambiance de folie, une communion jamais vécue. Une symbiose totale entre l’artiste et l’équipe, moment magique autant humain qu’artistique. On était surune autre planête. Nous avons été bluffés par ce que Dorothée a donne sur scène, aussi performante, bluffés aussi par le public debout à l’Olympia. Une grande aventure humaine avec toute l’équipe de production. On était une vraie bande de copains. Jack, clavier sur les concerts

C’était un bonheur de descendre et de voir toute la salle, super impression de descendre sur la foule en délire. Vu l’ambiance, on a essayé de pousser aussi fort surscène que le public dans la salle. Romain, batteur sur les concerts

J’ai assisté au concert du 17 avril à 15h30. Au début j’avais peur que la voix ne soit pas là mais ma peur c’est vite envolée. J’ai apprécié ce concert merveilleux qui m’a donné pleins d’émotions et de joie. Hélène

 

Tel une reine, Dorothée est revenue sur scène. Sous un tonnerre d’applaudissements, elle s’avance vers nous. Et comme il y a 15 ans, la magie opère toujours. La folie s’empare du public, les larmes coulent tellement l’émotion est forte. Et dès les premières notes de musique, la foule est en délire. Grace à ce retour sur scène, on a pu montrer à Do tout l’amour qu’on lui porte et surtout qu’on ne l’a jamais oublié. Ces spectacles étaient magnifiques. Petits clins d’oeil aux nouveaux musiciens et choristes qui ont été super. Merci à Monsieur Azoulay pour nous avoir permis de voir ce spectacle. Merci à Do d’avoir écouter toutes ces petites voix te demandant de revenir sur le devant de la scène. Elodie, 24 ans

Dorothée, 17, 18 et 19 avril 2010 - Olympia, Paris (report' live/photos)Le retour tant espéré de mon idole, la divine, la sublime, l’extraordinaiiiiiire Dorothée ! Cette série de quatre concerts fut fabuleuse et épuisante ! Oui, épuisante car je ne me suis assis que cinq minutes le temps d’une douce balade, et le reste du temps, je faisais comme tout le monde : j’applaudissais à tout rompre en faisant des bonds de quinze mètres ! Les Chinois l’appellent Dorothée Rock’N Roll et ils ont bien raison, elle n’a rien perdu de son talent ni de son entrain. C’est une véritable Artiste, une Interprète aux multiples facettes qui mérite la reconnaissance de sa profession. J’ai enfin pu faire comme ces milliers de jeunes spectateurs au cours de tous ces concerts que j’ai vus à la télévision : offrir à Dorothée un bouquet de fleurs et être gratifié d’un sourire rien que pour moi. C’est la petite touche qui fait toute la différence, et une manière magique de terminer cette série de concerts. Vivement Bercy ! Benjamin D., 25 ans

Dorothée…..MERCI !!! Merci pour ses retrouvailles bien plus à la hauteur de nos attentes ! Merci pour ces moments magiques sur scène, en coulisses… Que dire de plus d’une femme qui après 14 ans d’absence arrive à faire rester debout son public pendant près de trois heures de show ? Vraiment, c’est avec beaucoup de souvenirs et de nostalgie que je suis impatient de donner suite à cette aventure merveilleuse ! Merci également à tous les copains avec qui nous avons fait de notre mieux pour s’amuser et amuser Dorothée ! A quand les cris sur « le beau prince Adaaaaaam »? A quand un nouveau « Tremblement de terre » ? Seul l’avenir nous le dira. Dorothée, de tout coeur…. MERCI !!!! Cédric, 22 ans

En ce week-end ensoleillé, les fans de Dorothée se sont retrouvés dans ce lieu unique et magique qu’est l’Olympia. Une ambiance de folie dans le public avant même que le concert ne commence ne pouvais qu inaugurer une magnifique soirée !
Les lumières se sont éteintes, et là Dorothée est apparue très classe avec une veste noir pailletée pour interprêter une chanson inédite et écrite pour l’occasion « L Olympia ». Ont suivis tous les tubes tels que « Les neiges de l’Himalaya », « Pour faire une chanson », « Qu’il est bête » (avec la complicité de Jacky) ainsi que les nouveaux titres du dernier album. Pendant 2 heures et demi un show éblouissant autant sur scène que dans le public ! Une véritable communion !! Les 4 concerts ont été aussi époustoufflants les uns que les autres ! Une voix parfaite et travaillée, un orchestre dynamique; une vraie réussite. Bravo Dorothée!!!
Vanessa, 30 ans

Retrouver Dorothée fut pour moi un pur moment de bonheur, c’est comme si je retrouvais une amie de longue date avec qui j’ai grandi. Un Olympia plein à craquer, une ambiance du tonnerre et le public debout… Merci Dorothée pour ce concert qui restera gravé dans ma mémoire. Fabien, 37 ans

Ca faisait si longtemps…  D’abord, il y a une petite musique, jouée au piano, presque du bout des doigts, ça prend un peu à la gorge et puis elle apparaît dans la lumière blanche, comme un papillon. Elle entonne les premières phrases de l’Olympia et mes larmes ont commencé à couler. 18 ans que je ne l’avais pas vue. On a tous un rapport particulier avec Dorothée, certains parce qu’elle a été l’animatrice des mercredis, d’autres encore pour ses chansons, d’autres aussi pour ses concerts ou ses show-télé… Pour moi, c’est un peu tout ça, et surtout aussi, parce qu’elle m’a sauvé la vie. L’Olympia, Dorothée sur la scène et son « BONJOUR » et les chansons qui s’enchaînent et son timbre de voix si particulier, jamais égalé, toutes ces années passées loin d’elle… si loin, si proche.  Nous étions tous ensemble, c’était une vraie communion, comme une grande famille longtemps séparée et qui se retrouve après des années. Et lorsqu’on aime les gens et qu’on les perd un peu de vue, lorsqu’on les retrouve, le dialogue reprend exactement là où on l’avait laissé la dernière fois, il n’y a pas de gêne, pas de timidité. On est là. On était là. Pour elle. Pour nous. Comme une parenthèse enchantée.  Lors de ces concerts, je me faisais la réflexion qu’ils étaient vraiment peu nombreux les artistes d’aujourd’hui, ceux de « la nouvelle scène » comme on dit, à assurer autant sur scène, à avoir cette complicité avec le public. Dorothée elle a tout ça. Je l’aime parce que c’est elle et pas une autre.  Et pour paraphraser Montaigne : « parce que c’était elle, parce que c’était nous. » Jim Morgan, 34 ans

Dorothée, 17, 18 et 19 avril 2010 - Olympia, Paris (report' live/photos)

Ce concert a été exceptionnel !! ce fut plus que d’aller voir une artiste (complète !!) qui fait un show. C’était tout simplement des retrouvailles avec un membre de sa famille qui nous a teriblement manqué. A 34 ans j’ai retrouvé les sensations de mes 7 ans et demi et des larmes de bonheur ont coulées à flots!!! j’espère que Dorothée ne nous quittera plus, n’en déplaise à ses nombreux détracteurs qui pour la plupart ont sombrés dans l’oubli ou ne tarderont pas à le faire !! Do a transformé à tout jamais ma génération car avec elle nous avions l’impression d’appartenir à un groupe qui passait au dessus des différences et de l’indifférence. Vivement Bercy pour 1’autre concert de FOLIIIIIIIIE. Laurent, 34 ans

Dorothée avait la pêche et toujours autant de charisme. Elle a eut la bonne idée de ne pas trop mettre l’accent sur ses anciens succès qu’elle a surtout interprété dans des medleys. Quant au public, il est toujours bien présent et actif. C’était la liesse. J’ai l’impression que c’était le public d’il y a 20 ans mais qui avait grandi. En tout cas, on s’est bien éclaté. Ludovic, 38 ans

Jusqu’à vendredi soir, tout va bien. Mais samedi matin, une boule de stress commence à monter (elle disparaîtra en rentrant dans l’Olympia). J’arrive à l’Olympia et je retrouve les copains de d’habitude. Je ne suis pas le seul à être fébrile. Les portes s’ouvrent et on gagne nos places. Les haut-parleurs diffusent en sourdines des tubes de Dorothée. Ca commence à fredonner dans la salle. Les lumières s’éteignent. Cette fois la salle se réveille. Le rideau s’ouvre. Bob au piano et Dorothée s’avance pour interpréter une chanson inédite sur l’album : l’Olympia. Cette fois, c’est l’explosion. La salle est debout. Un torrent de joie et d’émotion se déverse dans la salle et sur la scène. Ca faisait 14 ans que nous attendions ce moment. Je regarde autour de moi. Les yeux brillent de joie et de larmes mêlées. La salle est en feu et ça va durer 2h30. Dorothée est littéralement portée par son public. La salle scande son nom. Et puis le rideau se referme après d’innombrables rappels et la salle s’éclaire. Dorothée, on t’aime. Lolo1099, 34 ans

Quel week-end incroyable ! J’ai assisté aux 3 premières représentations. Tout d’abord, avant même que le concert commence, on se met à chanter les chansons de Do qui passent en fond sonore. Puis les lumières s’éteignent et c’est l’hystérie dans la salle. L’Olympia commence à trembler et ne cessera pas de trembler pendant plus de 3 heures… Son entrée est formidable, très sobre, elle s’avance vers nous tout en nous chantant « L’Olympia ». A la fin de la chanson on aperçoit les guitaristes et la batterie descendre accrochés par les filins. Exceptionnel!! Des moments d’hystérie générale avec notamment « Les neiges de l’Himalaya », « Tremblement de terre », et les différents medleys. Le public chante et Dorothée est enchantée. De beaux moments d’émotions aussi avec la chanson « Dorothée  » qui introduit la seconde partie. Dorothée est aux bords des larmes et nous aussi… On danse, on vole, on rock, on roll….. Après 2h30 de spectacle et de nombreux rappels, dorothée comme autrefois se retrouve sous des tonnes de fleurs… On la sent émue heureuse et nous on est comblés par tant d’amour, tant d’émotions, tant d’échanges. Pour terminer cette soirée, j’ai eu la chance de pouvoir la voir dans les backstages et comme sur scène, elle est radieuse, disponible… Merci Dorothée pour ces moments inoubliables. Merci à l’équipe de ouffffssss (Elodie, Vanessa, Baptiste, Cedric, ludovic….) pour cette énergie, avec vous c’était la folie.!!!! Et enfin un grand merci à JLA, toute l équipe qui ont participé à ce show. Merci aussi à Angelique pour ces merveilleuses photos!! Bercy, nous voilà et ça va encore être un coup de tonnerre!!!! Alex, 28 ans de l’équipe de oufffssss

 

Liens

Site Officiel : www.Dorothee-Officiel.com
Dorothée sur Facebook
sites sur Dorothée : cheredorothee.com
Site de François corbier : FrancoisCorbier.com
site de IDF1 : www.idf1.fr

Lire la suite
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Report' Live

Tribute Michel Delpech, 18 janvier 2019, Enghien-les-Bains

Publié

le

Tribute Michel Delpech, 18 janvier 2019, Enghien-les-Bains

Le 18 janvier dernier a eu lieu un hommage à Michel Delpech disparu il y a 3 ans : Tribute Michel Delpech. Compositeur de beaucoup de ses chansons, Michel Pelay a interprété les chansons de Michel Delpech sur la petite scène de l’Auditorium de l’Ecole de Musique et de Danse d’Enghien-les-Bains. Il était accompagné par Patrice Schreider (claviers et piano), Alain Legros (guitare acoustique), Alain Charriras (basse), Marc Chantereau (percussions) et Khalil Chahine (guitare électrique).

Tribute Michel Delpech, 18 janvier 2019, Enghien-les-Bains

Ce sont ainsi plusieurs chansons inoubliables de Michel Delpech qui ont été offertes au public venu nombreux les écouter : Loin d’ici, J’étais un ange, Le chasseur, Que Marianne était jolie, Pour un flirt, Les divorcés, Quand j’étais chanteur, Le Loir et Cher, Wight is wight accompagnés par les élèves des classes de chant et de chorale d’Ita Graffin. Michel Pelay fera également un duo avec elle sur Laurette. Alain Chamfort est monté sur scène le temps du titre Le Roi de rien…

Une belle soirée émouvante pour cet Artiste que nous apprécions tout particulièrement et que nous continuons souvent d’écouter…

Nous vous proposons de découvrir plusieurs photos de la soirée…

Galerie photos

Angélique L.
Photos © AWcreation pour FanMusik

Lire la suite

Report' Live

Fred Blondin, 14 avril 2018 – Casino de Paris – Paris

Publié

le

 Fred Blondin, 14 avril 2018 - Casino de Paris - Paris

Pour fêter ses 30 ans de carrière, Fred Blondin a donné rendez-vous à son public au Casino de Paris, le 14 avril dernier.
Parmi les invités : Cali sur le titre qu’il a écrit et composé pour lui Notre amour foutu , Charlélie Couture pour Allumer les bougies et enfin Daran sur le premier extrait de l’album Fred Pas de vie sans blues. Au cours de la soirée il rendra hommage à Johnnny Hallyday en interprétant le titre Dis-le-moi qu’il lui a écrit et composé pour son album À la vie, à la mort.
Un concert qui a été aussi l’occasion de présenter son nouvel album Pas de vie sans blues sorti le 2 mars dernier.

Nous vous proposons de découvrir les photos de la soirée et notre report’live en vidéo ci-dessous.

Setlist du concert (non exhaustive)

Comme un nouveau départ
Des gens que l’on aimerait revoir
Perso
On s’est aimés
J’voudrais voir les îles
Parce que je l’aime
L’amour foutu (avec Cali)
Paris au bord des larmes
Medley acoustique : Mickey jaloux / Little big man / Donner / Ô mon dieu / Le café du monde
Je manque de toi
C’est pas ça la vie
Je partirais demain
Elle allume des bougies (avec Charlelie Couture)
J’ai vu le blues
Lever le poing
Dis-le moi (Hommage à Johnny Hallyday)
Pourquoi t’écoutes jamais quand j’me tais
Parloir
Moins peur la nuit
Pas de vie sans blues (avec Daran)
On rentre à la maison

Galerie photos

Vidéo

 

Angélique L.
Photos © AWcreation pour FanMusik

Lire la suite

Report' Live

Indochine, 17 février 2018 – Paris

Publié

le

Indochine, 17 février 2018 - Paris

Report’live photos et vidéos du concert donné par Indochine le 17 février 2018.

Première partie de leur tournée qui affiche complet sur la majorité des dates, Indochine est venu jouer les titres de son nouvel album 13 sorti le 8 septembre 2017 à Bercy (enfin à l’Accorhotel Arena) à Paris pour 3 soirs : 16, 17 et 18 février 2018.

Nous vous invitons à découvrir des photos prises lors du concert. Merci pour votre indulgence, les photos ayant été faites avec un petit appareil numérique.

Extraits video

Galerie photos

Lire la suite

D’autres Report’live