Connect with us

Report' Live

Neil Diamond, 23 juin 2015, Zénith – Paris

Publié

le

Neil Diamond, 23 juin 2015, Zénith - Paris

Neil Diamond, était en concert au Zénith de Paris, mardi dernier, le 23 juin 2015. Sa tournée Melody Road World Tour, présente son 32ème et nouvel album Melody Road, sorti en Octobre 2014, ainsi que ses plus grands tubes. Un album très bien accueilli car il s’est classé en 3ème position dès sa sortie aux Etats-Unis et 4ème en Grande Bretagne.
Ce qui marque en entrant dans la salle, c’est une grande scène, des lumières énormes, une ligne de guitares d’un côté et de l’autre des cuivres (trompette, saxo, trombone…) qui n’attendent que leurs musiciens… Et au centre de la scène un mur de vidéo avec écrit Neil Diamond en Lettre comme sur la façade de l’Olympia sur un fond de rideau rouge, le tout délimité par une forme en diamant. On est directement mis dans l’ambiance d’un concert qui s’annonce grandiose.
Les musiciens prennent ensuite place sur la scène, et quelques seconde après, le diamant s’éclaire et prend toute son ampleur en scintillant. On aperçoit se dessiner au pied du diamant une porte, et c’est Neil Diamond qui fait son entrée sous les acclamations de son public. Son groupe était composé de 2 claviers, 4 cuivres, 1 batteur et 1 percussionniste, 2 guitares, 1 bassiste et 2 choristes. Sa guitare au centre de la scène l’attendra jusqu’à la 2ème partie du concert…
Neil Diamond enchaîne les titres, avec une Voix grave, forte et sans défaillance, allant d’un côté à l’autre de la scène

Neil DiamondIl commença son concert avec l’une de ses premiers tubes de 1967, I’m a Believer (repris pour la BO de Shrek). Acteur également il enchaîna avec les titres Love on the rocks et Hello again (extraits de la BO du film The Jazz Singer, dans lequel il joua le rôle principal en 1980. Ensuite, le titre Pretty Amazing Grace sorti en 2008 sur l’album Home before Dark. Un autre de ses 1ers tubes, Kentucky Woman repris par Deep Purple en 68, puis You got to Me. Est venu ensuite le tube Girl, You’ll Be a Woman Soon repris par Urge Overkill pour la BO de Pulp Fiction.  Puis Play Me de 72. Un autre titre de ses débuts en 68, repris plus tard dans une version reggae par le groupe UB40 : Red Red Wine. Neil Diamond demanda à son public de se lever pour ce titre qu’il interpréta alors d’une façon plus proche d’Ub 40 que de sa version originale avec en prime le passage rap.
Le concert se poursuit dans un équilibre parfait entre sa voix et l’orchestre. Un public français mais aussi d’Europe et pour certains dans les premiers rangs du carré or : de la Nouvelle Orléans !  Il continue de parcourir sa carrière avec l’album Beautiful Noise sorti en 76 en interprétant le titre éponyme, puis If You Know What I Mean extrait aussi de cet album.

Il fera une pause en s’asseyant sur le bord de la scène juste devant l’écran géant pour le titre Brooklyn Roads, pour lequel des images de son enfance filmées par son père à Broklynn, né et grandit la bas.

Arrive le moment où il présente avec son groupe les chansons de son nouvel album Melody Road avec Nothing But a Heartache, Sometimes Blue et The Art of Love. The Art of Love : il expliquera avec humour avant de l’interpréter, qu’il a mis 5 ans à l’écrire mais pas de problème pour nous car il ne mettra que 3 min pour la chanter. Les paroles défilent sur l’écran.
Suivront les titres : Forever in Blue Jeans, Cherry, Cherry, Crunchy Granola Suite, Holly Holy.
Il quittait la scène à la fin du titre I Am … I Said, toutes les lumières sont éteintes et quelques instants après il revient pour un rappel. Mais son rappel avec une nouvelle veste violette, ce ne seront pas 1 ou 2 titres mais 6 titres dont Cracklin’ Rosie, puis une version plus longue que d’habitude de Sweet Caroline (de 68) avec le public, bras levés.. Le public lui en redemande encore et il continue son rappel avec America (extraite, elle aussi du film The Jazz Singer). Viendra ensuite Brother Love’s Traveling Salvation Show (69) puis pour termine son show Heartlight de 1982.
Fin du concert à 22h40, Neil Diamond et son groupe ont assuré près de 2h15 de concert sans interruption en parcourant sa carrière. Alors qu’il avait attendu 37 ans pour revenir en France, espérons pour tout ses fans qu’il reviendra très vite en France…

A noter que le concert était diffusé en live via le service Periscope. Il continue actuellement sa tournée mondiale avec l’Irlande le 30 juin et le 1er juillet, les 3 et 5 juillet en Allemagne, du 7 au 26 juillet en Grande Bretagne, puis reprendra sa tournée en octobre du côté de la Nouvelle Zélande et de l’Australie.

Galerie Photos

(2 premières chansons du spectacle)

 Texte Angélique L.
Photos  © Angélique Le Goupil – AWcreation pour FanMusik
Merci à Livenation

Set list du concert

(liste non exhaustive)

I’m a Believer
Love on the Rocks
Hello Again
Pretty Amazing Grace
Kentucky Woman
You Got to Me
Girl, You’ll Be a Woman Soon
Play Me
Red Red Wine
Beautiful Noise
If You Know What I Mean
Brooklyn Roads
Nothing But a Heartache
Sometimes Blue
The Art of Love
Song sung blue
Forever in Blue Jeans
Cherry, Cherry
Crunchy Granola Suite
Holly Holy
I Am … I Said

Rappel
Cracklin’ Rosie
Sweet Caroline
America
Brother Love’s Traveling Salvation Show
Heartlight

 

Liens

Site officiel : NeilDiamond.com
Livenation

Lire la suite
3 Comments

3 Comments

  1. lucette bauer

    01/07/2015 at 9 h 52 min

    magnifique concert mais quel dommage d;avoir attendu37 ans pour revenir!!!!mais c;est vrai que les mèdias et radios françaises ne lui ont pas fait la part belle contrairement a d;autres pays europeens!!!!c;est vraiment dommage car a 74 ans malgrè que la voix soit restè la meme neil est plutot en fin de carrière espèrons le revoir très bientot en france

  2. sernin

    30/06/2015 at 18 h 59 min

    Ce fut effectivement un magnifique concert. Tant d’attente pour le voir et le retrouver exactement le même qu’il y a 30 ans. Merci monsieur diamond

    • michèle

      04/07/2015 at 17 h 07 min

      Merci Monsieur Diamond de nous avoir fait passer une si belle soirée. J’ai toujours Sweet Caroline qui résonne en boucle dans ma tête, so good, so good, so good.
      Qui savait qu’il se produisait en France? Les médias ont été d’une nullité sans pareille. Les soit-disant spécialistes de la musique ont été d’un silence retentissant. C’est lamentable.
      Peu importe nous avons passé une soirée magnifique, nous avons chanté et dansé, nous avons apprécié le talent de ce grand artiste. A quand son prochain concert en Europe? A suivre.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Report' Live

Tribute Michel Delpech, 18 janvier 2019, Enghien-les-Bains

Publié

le

Tribute Michel Delpech, 18 janvier 2019, Enghien-les-Bains

Le 18 janvier dernier a eu lieu un hommage à Michel Delpech disparu il y a 3 ans : Tribute Michel Delpech. Compositeur de beaucoup de ses chansons, Michel Pelay a interprété les chansons de Michel Delpech sur la petite scène de l’Auditorium de l’Ecole de Musique et de Danse d’Enghien-les-Bains. Il était accompagné par Patrice Schreider (claviers et piano), Alain Legros (guitare acoustique), Alain Charriras (basse), Marc Chantereau (percussions) et Khalil Chahine (guitare électrique).

Tribute Michel Delpech, 18 janvier 2019, Enghien-les-Bains

Ce sont ainsi plusieurs chansons inoubliables de Michel Delpech qui ont été offertes au public venu nombreux les écouter : Loin d’ici, J’étais un ange, Le chasseur, Que Marianne était jolie, Pour un flirt, Les divorcés, Quand j’étais chanteur, Le Loir et Cher, Wight is wight accompagnés par les élèves des classes de chant et de chorale d’Ita Graffin. Michel Pelay fera également un duo avec elle sur Laurette. Alain Chamfort est monté sur scène le temps du titre Le Roi de rien…

Une belle soirée émouvante pour cet Artiste que nous apprécions tout particulièrement et que nous continuons souvent d’écouter…

Nous vous proposons de découvrir plusieurs photos de la soirée…

Galerie photos

Angélique L.
Photos © AWcreation pour FanMusik

Lire la suite

Report' Live

Fred Blondin, 14 avril 2018 – Casino de Paris – Paris

Publié

le

 Fred Blondin, 14 avril 2018 - Casino de Paris - Paris

Pour fêter ses 30 ans de carrière, Fred Blondin a donné rendez-vous à son public au Casino de Paris, le 14 avril dernier.
Parmi les invités : Cali sur le titre qu’il a écrit et composé pour lui Notre amour foutu , Charlélie Couture pour Allumer les bougies et enfin Daran sur le premier extrait de l’album Fred Pas de vie sans blues. Au cours de la soirée il rendra hommage à Johnnny Hallyday en interprétant le titre Dis-le-moi qu’il lui a écrit et composé pour son album À la vie, à la mort.
Un concert qui a été aussi l’occasion de présenter son nouvel album Pas de vie sans blues sorti le 2 mars dernier.

Nous vous proposons de découvrir les photos de la soirée et notre report’live en vidéo ci-dessous.

Setlist du concert (non exhaustive)

Comme un nouveau départ
Des gens que l’on aimerait revoir
Perso
On s’est aimés
J’voudrais voir les îles
Parce que je l’aime
L’amour foutu (avec Cali)
Paris au bord des larmes
Medley acoustique : Mickey jaloux / Little big man / Donner / Ô mon dieu / Le café du monde
Je manque de toi
C’est pas ça la vie
Je partirais demain
Elle allume des bougies (avec Charlelie Couture)
J’ai vu le blues
Lever le poing
Dis-le moi (Hommage à Johnny Hallyday)
Pourquoi t’écoutes jamais quand j’me tais
Parloir
Moins peur la nuit
Pas de vie sans blues (avec Daran)
On rentre à la maison

Galerie photos

Vidéo

 

Angélique L.
Photos © AWcreation pour FanMusik

Lire la suite

Report' Live

Indochine, 17 février 2018 – Paris

Publié

le

Indochine, 17 février 2018 - Paris

Report’live photos et vidéos du concert donné par Indochine le 17 février 2018.

Première partie de leur tournée qui affiche complet sur la majorité des dates, Indochine est venu jouer les titres de son nouvel album 13 sorti le 8 septembre 2017 à Bercy (enfin à l’Accorhotel Arena) à Paris pour 3 soirs : 16, 17 et 18 février 2018.

Nous vous invitons à découvrir des photos prises lors du concert. Merci pour votre indulgence, les photos ayant été faites avec un petit appareil numérique.

Extraits video

Galerie photos

Lire la suite

D’autres Report’live