Connect with us

Report' Live

Neil Diamond, 23 juin 2015, Zénith – Paris

Publié

le

Neil Diamond, 23 juin 2015, Zénith - Paris

Neil Diamond, était en concert au Zénith de Paris, mardi dernier, le 23 juin 2015. Sa tournée Melody Road World Tour, présente son 32ème et nouvel album Melody Road, sorti en Octobre 2014, ainsi que ses plus grands tubes. Un album très bien accueilli car il s’est classé en 3ème position dès sa sortie aux Etats-Unis et 4ème en Grande Bretagne.
Ce qui marque en entrant dans la salle, c’est une grande scène, des lumières énormes, une ligne de guitares d’un côté et de l’autre des cuivres (trompette, saxo, trombone…) qui n’attendent que leurs musiciens… Et au centre de la scène un mur de vidéo avec écrit Neil Diamond en Lettre comme sur la façade de l’Olympia sur un fond de rideau rouge, le tout délimité par une forme en diamant. On est directement mis dans l’ambiance d’un concert qui s’annonce grandiose.
Les musiciens prennent ensuite place sur la scène, et quelques seconde après, le diamant s’éclaire et prend toute son ampleur en scintillant. On aperçoit se dessiner au pied du diamant une porte, et c’est Neil Diamond qui fait son entrée sous les acclamations de son public. Son groupe était composé de 2 claviers, 4 cuivres, 1 batteur et 1 percussionniste, 2 guitares, 1 bassiste et 2 choristes. Sa guitare au centre de la scène l’attendra jusqu’à la 2ème partie du concert…
Neil Diamond enchaîne les titres, avec une Voix grave, forte et sans défaillance, allant d’un côté à l’autre de la scène

Neil DiamondIl commença son concert avec l’une de ses premiers tubes de 1967, I’m a Believer (repris pour la BO de Shrek). Acteur également il enchaîna avec les titres Love on the rocks et Hello again (extraits de la BO du film The Jazz Singer, dans lequel il joua le rôle principal en 1980. Ensuite, le titre Pretty Amazing Grace sorti en 2008 sur l’album Home before Dark. Un autre de ses 1ers tubes, Kentucky Woman repris par Deep Purple en 68, puis You got to Me. Est venu ensuite le tube Girl, You’ll Be a Woman Soon repris par Urge Overkill pour la BO de Pulp Fiction.  Puis Play Me de 72. Un autre titre de ses débuts en 68, repris plus tard dans une version reggae par le groupe UB40 : Red Red Wine. Neil Diamond demanda à son public de se lever pour ce titre qu’il interpréta alors d’une façon plus proche d’Ub 40 que de sa version originale avec en prime le passage rap.
Le concert se poursuit dans un équilibre parfait entre sa voix et l’orchestre. Un public français mais aussi d’Europe et pour certains dans les premiers rangs du carré or : de la Nouvelle Orléans !  Il continue de parcourir sa carrière avec l’album Beautiful Noise sorti en 76 en interprétant le titre éponyme, puis If You Know What I Mean extrait aussi de cet album.

Il fera une pause en s’asseyant sur le bord de la scène juste devant l’écran géant pour le titre Brooklyn Roads, pour lequel des images de son enfance filmées par son père à Broklynn, né et grandit la bas.

Arrive le moment où il présente avec son groupe les chansons de son nouvel album Melody Road avec Nothing But a Heartache, Sometimes Blue et The Art of Love. The Art of Love : il expliquera avec humour avant de l’interpréter, qu’il a mis 5 ans à l’écrire mais pas de problème pour nous car il ne mettra que 3 min pour la chanter. Les paroles défilent sur l’écran.
Suivront les titres : Forever in Blue Jeans, Cherry, Cherry, Crunchy Granola Suite, Holly Holy.
Il quittait la scène à la fin du titre I Am … I Said, toutes les lumières sont éteintes et quelques instants après il revient pour un rappel. Mais son rappel avec une nouvelle veste violette, ce ne seront pas 1 ou 2 titres mais 6 titres dont Cracklin’ Rosie, puis une version plus longue que d’habitude de Sweet Caroline (de 68) avec le public, bras levés.. Le public lui en redemande encore et il continue son rappel avec America (extraite, elle aussi du film The Jazz Singer). Viendra ensuite Brother Love’s Traveling Salvation Show (69) puis pour termine son show Heartlight de 1982.
Fin du concert à 22h40, Neil Diamond et son groupe ont assuré près de 2h15 de concert sans interruption en parcourant sa carrière. Alors qu’il avait attendu 37 ans pour revenir en France, espérons pour tout ses fans qu’il reviendra très vite en France…

A noter que le concert était diffusé en live via le service Periscope. Il continue actuellement sa tournée mondiale avec l’Irlande le 30 juin et le 1er juillet, les 3 et 5 juillet en Allemagne, du 7 au 26 juillet en Grande Bretagne, puis reprendra sa tournée en octobre du côté de la Nouvelle Zélande et de l’Australie.

Galerie Photos

(2 premières chansons du spectacle)

 Texte Angélique L.
Photos  © Angélique Le Goupil – AWcreation pour FanMusik
Merci à Livenation

Set list du concert

(liste non exhaustive)

I’m a Believer
Love on the Rocks
Hello Again
Pretty Amazing Grace
Kentucky Woman
You Got to Me
Girl, You’ll Be a Woman Soon
Play Me
Red Red Wine
Beautiful Noise
If You Know What I Mean
Brooklyn Roads
Nothing But a Heartache
Sometimes Blue
The Art of Love
Song sung blue
Forever in Blue Jeans
Cherry, Cherry
Crunchy Granola Suite
Holly Holy
I Am … I Said

Rappel
Cracklin’ Rosie
Sweet Caroline
America
Brother Love’s Traveling Salvation Show
Heartlight

 

Liens

Site officiel : NeilDiamond.com
Livenation

Lire la suite
3 Comments

3 Comments

  1. lucette bauer

    01/07/2015 at 9 h 52 min

    magnifique concert mais quel dommage d;avoir attendu37 ans pour revenir!!!!mais c;est vrai que les mèdias et radios françaises ne lui ont pas fait la part belle contrairement a d;autres pays europeens!!!!c;est vraiment dommage car a 74 ans malgrè que la voix soit restè la meme neil est plutot en fin de carrière espèrons le revoir très bientot en france

  2. sernin

    30/06/2015 at 18 h 59 min

    Ce fut effectivement un magnifique concert. Tant d’attente pour le voir et le retrouver exactement le même qu’il y a 30 ans. Merci monsieur diamond

    • michèle

      04/07/2015 at 17 h 07 min

      Merci Monsieur Diamond de nous avoir fait passer une si belle soirée. J’ai toujours Sweet Caroline qui résonne en boucle dans ma tête, so good, so good, so good.
      Qui savait qu’il se produisait en France? Les médias ont été d’une nullité sans pareille. Les soit-disant spécialistes de la musique ont été d’un silence retentissant. C’est lamentable.
      Peu importe nous avons passé une soirée magnifique, nous avons chanté et dansé, nous avons apprécié le talent de ce grand artiste. A quand son prochain concert en Europe? A suivre.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Report' Live

Stars 80, 18 mai 2019, Stade de France, Saint-Denis

Publié

le

Revivez le concert de Stars 80 du 18 mai 2019 au Stade de France !

La première partie de la soirée était assurée par Lucky Dance Party et ses danceurs. Ils ont chauffé les spectateurs du Stade de France avec leurs chorégraphies.

Lucky Dance Party

Stars 80 c’est parti ! Après plusieurs spectacles depuis la première (anciennement RFM Party 80) au Zénith en mars 2007, dont déjà un premier Stade de France en 2008, c’est un show bien orchestré que nous avons eu le plaisir de découvrir ce 18 mai au Stade de France. Avec de nombreux Artistes au rendez-vous : Murray Head, Patrick Coutin, Emile et Images, Jean Schultheis, Phil Barney, Jeanne Mas, Patrick Hernandez, Joniece Jamison, Julie Pietri, Richard Sanderson, Pauline Ester, Jean-Pierre Mader, Thierry Pastor, Cookie Dingler, Alec Mansion (Leopold Nord et Vous), Plastic Bertrand, Jean-Luc Lahaye, Laroche Valmont, Sabrina, William (Début de Soirée) ainsi que Benny B et Laruzzo… Le tout présenté par Laurent Petitguillaume.

Un public diversifié, s’était donné rendez-vous ce soir pour un spectacle inoubliable. Malgré une pluie bien présente mais sans orages… les décibels, ce soir, venaient bien de la scène et aussi du public.

Ils arrivent tous ensemble sur scène pour le premier titre, puis enchaîneront sans aucun temps mort leurs tubes ainsi que des reprises pendant 3h15 (sans compter la première partie).

 

Patrick Hernandez, Born to be alive

Benny B, Vous êtes fou…

Julie Pietri, Eve lève-toi, Magdalena

Jean-Pierre Mader Disparue, Macumba

Alec Mansion (Leopold Nord & Vous) C’est l’amour

Pauline Ester Oui je l’adore

Thierry Pastor Coup de folie

Richard Sanderson Reality

Laroche Valmont T’as le look Coco…

Sabrina Boys

Joniece Jamison Joue pas

à Suivre…

Angélique
Photos © AWcreation pour FanMusik
Merci à Cheyenne Productions

Lire la suite

Report' Live

Backstreet Boys, 19 mai 2019, Accorhotels Arena, Paris

Publié

le

Backstreet Boys, 19 mai 2019, Accorhotels Arena, Paris

 

Backstreet Boys, 19 mai 2019, Accorhotels Arena, ParisAlors qu’ils ont sorti leur dernier album DNA en janvier 2019, les Backstreet Boys ont lancé leur tournée DNA World Tour ce mois-ci. Ils se sont produits en Europe (Londres, Berlin, Paris, puis aux USA. Ils étaient le 19 mai dernier sur la scène de l’Accorhotels Arena !
Depuis 26 ans que le groupe existe, ils n’ont pas arrêter d’enregistrer des albums et de se produire sur scène. La dernière fois qu’ils étaient venus, c’était en 2014 au Zénith de Paris, nous étions présents, vous pouvez voir ou revoir notre report’live en cliquant ici.

Pas de musiciens avec eux sur scène, pas de sessions acoustique comme lors de leur concert au Zenith, mais toujours leurs voix, leur présence remarquable sur scène, sans oublier aussi des chorégraphies.

Backstreet Boys, 19 mai 2019, Accordhotel Arena, Bercy, Paris

Au vu des dimensions de leur installation hors norme, c’est certain qu’il fallait que le groupe se produise à l’accorhotels Arena (anciennement Bercy). Un mur vidéo géant en fond de scène, une grande scène, et une avancé formant un sorte d’arrondi « anguleux » avec du public au centre. Et deux autres mur video plus petit qui descendaient verticalement sur l’avancée.

C’est avec une setlist impressionnante comprenant 33 chansons dont 8 chansons extraites de leur dernier album DNA qu’ils se produisent devant des fans conquis par avance.
Avec neuf albums à leur actif car ils n’ont pas cessé d’enregistrer des albums avec par moment quelques pauses, permettant ainsi aux membres de sortir aussi des albums en solo, c’est un show exceptionnel à l’américaine qu’ils offrent à leur public.

Backstreet Boys, 19 mai 2019, Accorhotels Arena, Paris

Pendant 2 heures d’un show millimétré, sans fausses notes, ils vont enchaîner les titres, le public debout durant tout le concert, des effets de lumières, changements de costumes, scène qui monte, mur video diffusant multiples effets et vidéo, un regard dans le public, un geste pour saluer leur fan, un petit mot comme quand Nick vient seul saluer l’Accorhotel Arena « Paris France », « Je t’aime » et il n’hésitera pas à se dévoiler qu’il est un très bon « french kisser ». Il demandera au public s’ils sont fans des Backstreet Boys depuis 26 ans… le public à l’unissons lui confirmera que oui.

Les fans français étaient bien présents et ils l’ont prouvé en accompagnant le groupe sur toutes leurs chansons, et en leur faisant même une petite surprise en brandissant, après le titre No Place, une feuille avec inscrit « We are in our DNA ».

 

 

Galerie photos

Avant le show… / Before the show

Les 1ères minutes du show / First minutes of the show

Setlist du concert

Everyone (intro du concert)
I Wanna Be With You
The Call
Don’t Want You Back
Nobody Else (Brian)
New Love
Get Down (You’re the One for Me)
Chateau (Howie)
Show Me the Meaning of Being Lonely
Incomplete
Undone
More Than That
The Way It Was
Chances
Shape of My Heart
Drowning 2000
Passionate (AJ and Kevin)

Quit Playing Games
As Long as You Love Me
No Place
Breathe
Don’t Wanna Lose You Now
I’ll Never Break Your Heart
All I Have to Give
Everybody (Backstreet’s Back)
We’ve Got It Goin’ On
It’s Gotta Be You
That’s the Way I Like It
Get Another Boyfriend
The One
I Want It That Way

Rappel :
Don’t Go Breaking My Heart
Larger Than Life



 Texte Angélique L.
Photos © AWcreation pour FanMusik
Merci à Live Nation France

Liens

Site officiel : backstreetboys.com
Page facebook officielle

Lire la suite

Report' Live

Tribute Michel Delpech, 18 janvier 2019, Enghien-les-Bains

Publié

le

Tribute Michel Delpech, 18 janvier 2019, Enghien-les-Bains

Le 18 janvier dernier a eu lieu un hommage à Michel Delpech disparu il y a 3 ans : Tribute Michel Delpech. Compositeur de beaucoup de ses chansons, Michel Pelay a interprété les chansons de Michel Delpech sur la petite scène de l’Auditorium de l’Ecole de Musique et de Danse d’Enghien-les-Bains. Il était accompagné par Patrice Schreider (claviers et piano), Alain Legros (guitare acoustique), Alain Charriras (basse), Marc Chantereau (percussions) et Khalil Chahine (guitare électrique).

Tribute Michel Delpech, 18 janvier 2019, Enghien-les-Bains

Ce sont ainsi plusieurs chansons inoubliables de Michel Delpech qui ont été offertes au public venu nombreux les écouter : Loin d’ici, J’étais un ange, Le chasseur, Que Marianne était jolie, Pour un flirt, Les divorcés, Quand j’étais chanteur, Le Loir et Cher, Wight is wight accompagnés par les élèves des classes de chant et de chorale d’Ita Graffin. Michel Pelay fera également un duo avec elle sur Laurette. Alain Chamfort est monté sur scène le temps du titre Le Roi de rien…

Une belle soirée émouvante pour cet Artiste que nous apprécions tout particulièrement et que nous continuons souvent d’écouter…

Nous vous proposons de découvrir plusieurs photos de la soirée…

Galerie photos

Angélique L.
Photos © AWcreation pour FanMusik

Lire la suite

D’autres Report’live

© 2001-2019 FanMusik
(Les photos présentes sur ce site ne sont pas libres de droits, merci de nous contacter)