Connect with us

Chroniques

Les Mystérieuses Cités d’Or, Gilles Broche, Rui Pascoal

Publié

le

Les Mystérieuses Cités d'Or, Gilles Broche, Rui Pascoal aux Editions Soleil

Les Mystérieuses Cités d’Or, Les secrets d’une saga mythique

Les Mystérieuses Cités d'Or, Gilles Broche, Rui Pascoal

Le 28 septembre 1983 que la série des Mystérieuses Cités d’Or débarquait sur Antenne 2 dans l’émission Récré A2 présentée par Dorothée.
Pour célébrer les 30 ans de la série, le livre Les Mystérieuses Cités d’Or, Les secrets d’une saga mythique est sorti depuis le 3 juillet 2013.
Il retrace la genèse de ce dessin animé d’aventure qui a marqué plusieurs générations d’enfants, dévenus adultes maintenant, à travers sa création, sa production et l’ascension qu’il a connu depuis le début des années 80.

Un heureux hasard à noter : c’est l’éditeur Soleil Productions qui s’est chargé de l’édition de ce livre. Peut-être un signe pour ce beau livre.

Nous nous sommes entretenus avec Gilles Broche, l’un des auteurs du livre, afin d’en apprendre davantage sur l’origine du livre.

Les Mystérieuses Cités d'Or, Gilles Broche, Rui PascoalCela faisait des années que Gilles Broche et Rui Pascoal discutaient ensemble de ce projet. Rui avait fait des enquêtes et des interviews des personnes ayant travaillées sur la série, et Gilles de son côté avait réalisé un gros travail pour l’association Les Enfants du Soleil. Ils avaient déjà eu l’idée de créer un recueil afin de réunir tout cela et petit à petit l’idée du livre s’est imposée d’elle-même.
Fin 2007, ils réalisent alors un plan, et se rapprochent des ayants droits de la série pour savoir si un projet de livre les intéresserait. Mais à ce moment là Jean Chalopin n’avait pas encore réuni tous les droits d’exploitation de la série donc le projet n’était pas envisageable. Environ 1 an et demi après, lorsque la suite de la série se profilait et donc que Jean Chalopin avait pu récupéré les droits et qu’il était partant, le livre était possible ! Grande nouvelle pour les deux auteurs. Courant 2011, il fallait lancer la partie communication et chercher sérieusement un éditeur, Gilles et Rui ont réalisé une plaquette de présentation pour démarcher les éditeurs. La signature avec l’éditeur s’est faite le 21 juin 2012, et exactement 1 an jour pour jour le livre sortait des machines de l’imprimerie.

Les Mystérieuses Cités d'Or, Gilles Broche, Rui Pascoal

Bernard Deyries a participé à leur côté en relisant et validant chacun des textes.
Certains éléments visuels provenait des magazines de la chaîne NHK. En effet tous les mois, un magazine était édité lors de la diffusion de la série sur l’antenne de la chaîne japonaise NHK, il y avait 2 pages sur l’épisode diffusé avec des photos de la série mais aussi des photos des équipes de tournages (sorte de making of de la série).
En lien direct avec Mitsuru Kaneko (pionnier de l’animation par ordinateur), Gilles a échangé des mails pendant plus d’1 an et demi avec lui pratiquement tous les jours.

Alors que depuis décembre 2012 nous avons découvert la suite des Mystérieuses Cités d’Or sur TF1,  ce livre arrive au bon moment. Entre documents rares et inédits, témoignages et nombreuses anecdotes sur des Mystérieuses Cités d’or, il permet aux nombreux fans de la série de se replonger le temps dans les aventures d’Esteban, Tao et Zia en parcourant  les nombreux chapitres et thèmes du livre dans cet univers unique. Il permettra également au plus jeune public de découvrir la première saison, celle qui reste encore aujourd’hui une référence de l’animation franco-japonaise des 80’s.

A noter que la préface du livre est signée par les auteurs et producteurs de cette série à savoir Jean Chalopin, Bernard Deyriès et Mitsuru Kaneko.
A la fin du livre l’éditeur a voulu partager des illustrations grâce à la présence d’une galerie hommage.

 

les auteurs

Gilles Broche
De formation scientifique et avec plus de 10 ans d’expérience en ingénierie multimédia, la technique et la rigueur n’ont pas de secrets pour lui. Quand il s’attaque à un sujet, il aime à en comprendre les tenants et les aboutissants. En 2000, il a fondé l’association Les Enfants du Soleil (fan-club des Mystérieuses Cités d’Or), dont il est le président, ainsi que le rédacteur en chef et le maquettiste du magazine éponyme (deux fois primé meilleur fanzine à Japan Expo, 1er festival de la culture pop japonaise). Il est également rédacteur occasionnel, auprès d’autres revues comme Animeland ou Manga Kids, pour les livrets bonus de l’édition DVD collector intégrale des Mystérieuses Cités d’Or chez Kazé (éditeur DVD leader de l’animation japonaise) et pour les bonus documentaires de l’adaptation manga de la série chez Kazé Mangas. Il organise aussi des événements (conférences, expositions, jeux de piste, voyages, etc.) autour de l’univers très vaste de cette série.

Rui Pascoal
De formation littéraire et avec plus de 10 ans d’expérience en presse spécialisée et généraliste, les contacts et les mots sont ses moteurs. Depuis 1998, il est rédacteur pour AnimeLand (1er mensuel de l’animation et du manga) et réalise des interviews people pour plusieurs revues. Il a aussi écrit pour Dixième Planète (produits dérivés Ciné-TV-BD), Japan Vibes (le premier magazine en direct du Japon !), Kids’Mania, Kid Paddle. Il oeuvre également pour Coyote Mag (la griffe manga), Manga Kids, Japan Life style (magazine féminin sur la pop-culture japonaise), Kultur Pop (le magazine de la geek attitude), le bimestriel Geek le mag, Le Journal de Mickey du groupe Lagardère, Correio da Manha (équivalent portugais du Parisien), l’hebdomadaire TV Grandes Chaînes du groupe Prisma Presse. Il est rédacteur en chef de 30 ans et demi, le 1er magazine des adultes qui ont gardé leur âme d’enfant…

 

Soleil Productions
Préface de Jean Chalopin, Bernard Deyriès et Mitsuru Kaneko
Parution : 3 juillet 2013
168 pages couleurs et illustrations

Pour commander le livre :  Amazon.fr
Sites sur la série : citesdor.com / lescitesdor.com

 Merci aux auteurs du livre et à Soleil Productions

Du 11 au 26 août 2013 – 23h59 vous pouvez gagner le livre Les Mystérieuses Cités d’Or, Les secrets d’un saga mythique. Pour participer cliquez ici.

 Gagnez le livre Les Mystérieuses Cités d'Or, Les secrets d'un saga mythique sur FanKulture !

Lire la suite
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Disques

Dave, Souviens-toi d’aimer

Publié

le

Chronique Souviens-toi d'aimer, Dave

Dave sortira le 13 septembre prochain son nouvel album tant attendu Souviens-toi d’aimer, ce sera le 16ème album de sa carrière.

Le précédent album avec des chansons originales : Tout le plaisir a été pour moi est sorti le 27 mars 2006 (Chronique de l’album) donc cela fait 13 ans et juste 8 ans pour son album Blue-Eyed Soul où il a réenregistré ses tubes en versions Soul et R&B. Il n’a toutefois jamais été absent de la scène médiatique car il a toujours continué de monter sur scène pour le plus grand plaisir de ses admirateurs. Tout en continuant à participer à de nombreux projets, à la télé comme sur M6 avec La France a un Incroyable talent, ou encore son émission sur France 3 de 2014 à 2016 Du côté de chez Dave (report sur la première émission), et aussi un livre de Cuisine (entre autres) Cuisinez-moi en 2018 ou encore Ma chienne de vie co-auteur avec Patrick Loiseau sorti en 2016.

L’album est produit par Renaud, qui après avoir découvert La Fille aux deux Papas, a écouté par la suite plusieurs des autres titres, et il s’est laissé séduire. Il a également offert à Dave le texte d’une des chansons : Une femme qui s’en va.

Les chansons

La fille aux deux papas – Chanson qui parle d’une des filles (Mila) de Marc-Oliver Fogiel et son époux dont Dave est le parrain. C’est avec un rythme bien marqué que cette chanson qu’on peut dire engagée par ses propos et c’est surtout un pied de nez contre les opposants à l’homoparentalité. Il balaye leurs contradictions et ce qui compte c’est que pour elle, tout est clair. Elle a 2 papas et alors ? on pourrait dire…
Quittons-nous bons amantsChanson sur la rupture, la lassitude qui peut apparaitre dans un couple, le non désir. Pour devant c’est l’ennui / Le feu qui s’éteint doucement… La solution serait de se quitter bons amants… avec compréhension… 
Inséparés – Malgré les problèmes, les étapes dans la vie, on peut rester inséparables, sans jalousie, mais fidèles d’une certaine façon : L’amour toujours… La vie ne pourra jamais nous désunir, nous éloigner…
Comme une réponse à la chanson présente…
L’inventaire – Souvenir du passé, il serait près à se séparer des objets, des victoires, des choses matériels mais jamais de l’être aimé. Une belle déclaration qui se poursuit dans la chanson suivante…
Deux moitiés d’une même orange – Un duo surprise avec Patrick Loiseau, son compagnon depuis 48 ans, parolier, photographe, etc. Ils sont complémentaires, L’un sans l’autre ce serait impossible.
La nostalgie sera toujours ce qu’elle est – Une chanson entraînante, et légère sur une musique de Gilbert Montagné. L’insouciance, le bonheur, le rêve… Mais on ressent au fil de la chanson que cela a changé avec les années…  Une chanson cependant positive sur la nostalgie. On peut se souvenir, repenser à ses années bonheurs. Il n’est pas interdit de rester fidèle à tout c’qu’on a vraiment aimer.
On peut être nostalgique sans pour autant être déconnecté de la vie actuelle. Ma nostalgie restera toujours ce qu’elle est.
Sous quel arc-en-ciel ? – Une chanson écrite par Patrick Loiseau, et une musique de Stéphane Corbin pour le collectif d’Artistes « Les Funambules » auquel Dave a participé en guest. Mourir d’aimer, risquer sa vie quand on aime ?  Ou quand l’amour devient assassin…  on le voit trop bien malheureusement avec l’actualité… Une musique guitare saturée, qui rappelle le thème difficile et les violences, les luttes qui en découlent…
Pas à l’abri – Ne pas s’interdire d’avoir du bonheur, malgré tout et arriver à se lâcher, malgré les difficultés.
Souviens-toi d’aimer – Chanson qui donne son titre à l’album. Je vois cela comme une suite de la chanson précédente dans son thème. Lâcher prise. On peut, et il faut tout oublier sauf… l’amour… Il est temps que tu laisses la musique te frapper.
Une femme qui s’en va – Une femme qui s’en va ça ne revient jamais…. Un beau texte de Renaud chanté par Dave et lu par une femme. 
Plus libre que l’air – Nous avons eu un coups de coeur pour ce titre. Bien que le sujet n’est pas forcément très gai. Après le parcours de vie c’est la fin d’une vie… Rendre la liberté à son ombre. Un état de lieu sur sa vie, son parcours et partir sans regret, libre et léger comme la musique entraînante de ce titre.
Dernier regard – Une chanson, sortie pour la première fois en 1993, émouvante sur le départ de sa mère. Il la reprend régulièrement sur ces albums et en concert également. Une chanson difficile qui ne laisse par indifférent mais tellement belle…

Il ne faut pas passer à côté de cet album, complet. On suit une progression au fil des chansons, des textes… on est transporté par l’histoire de l’album.

On pourra retrouver plusieurs de ses nouvelles chansons ainsi que ses nombreux autres titres sur la scène du Théâtre Bobino à Paris le 19 novembre prochain.

 

Souviens-toi d'aimer, Dave

 

Les chansons de l’album

1. La fille aux deux papas (P. Loiseau / C. Morgan)
2. Quittons-nous bons amants  (P. Loiseau / T. Geoffroy)
3. Inséparés (P. Loiseau / C. Morgan)
4. L’inventaire (P. Loiseau / T. Geoffroy)
5. Deux moitiés d’une même orange (P. Loiseau / T. Geoffroy)
6. La nostalgie sera toujours ce qu’elle est (P. Loiseau / G. Montagné)
7. Sous quel arc en ciel ? (P. Loiseau / S. Corbin)
8. Pas à l’abri (P. Loiseau / T. Geoffroy)
9. Souviens-toi d’aimer (P. Loiseau / T. Geoffroy)
10. Une femme qui s’en va (R. Séchan / T. Geoffroy)
11. Plus libre que l’air (P. Loiseau / T. Geoffroy)
12. Dernier regard (P. Loiseau / T. Geoffroy – C. Loigerot)

Pour Commander l’album : Amazon.fr

Liens

Page facebook officielle
Site offciel

Lire la suite

Chroniques

Fredericks Goldman Jones de l’intérieur, Alexandre Fievée

Publié

le

Fredericks Goldman Jones de l’intérieur, Alexandre Fiévée

Après la sortie en 2016 d’un livre entièrement consacré à Jean-Jacques Goldman, Alexandre Fievée s’est lancé dans l’écriture et la réalisation d’un livre sur le trio Fredericks Goldman Jones. Il s’agit du premier livre consacré au trio.

Ce livre, sorti en novembre 2018 aux Editions Gründ, s’adresse tout aussi bien aux fans qui ont suivi Jean-Jacques Goldman et le trio qui souhaiteraient revivre et approfondir ces années, mais aussi à celles et ceux qui souhaiteraient le découvrir. De nombreuses anecdotes via des interviews dans ce livre qui est aussi très richement illustrées grâce à des photos pour certaines inédites (dont celles de Claude Gassian et de Pingouin). L’auteur s’est également appuyé sur des interviews données pour des magazines, des journaux, ou des émissions Tv et radios.

Le livre est composé de trois parties : « Juste avant… » couvrant la période avant 1985, la seconde « 1, 2, 3 » pour les années 86 à 95, et enfin « Juste après » pour 96 à aujourd’hui .

Parmi les interviews dans le livre on pourra lire les témoignages de Michaël Jones, Marc Lumbroso, Khanh Maï, Erick Benzi, Bernard Schmitt, Monique Le Marcis, Alain Régis Pingouin, Jacques Veneruso, Taj Mahal, Jean-Louis Pujade, ou encore Connie Fredericks-Malone…

La première partie retrace l’enfance et les premiers groupes musicaux jusqu’aux premiers albums, les premiers succès et collaborations de chacun. On découvre ainsi alternativement les premiers groupes de Jean-Jacques Goldman, l’arrivée de Michael Jones en France, ainsi que de Carole qui s’est retrouvée très vite choriste pour de nombreux Artistes…

A noter de belles archives et anecdotes de Chris et Alex Gibson au sujet du groupe Les Phalansters… ou encore comment Andy Scott (ingénieur du son) a commencé à travailler avec Jean-Jacques Goldman dès 1975 lors de l’enregistrement du 1er album de Taï Phong…

Puis suivra l’arrivée de Carole en tant que choriste pour la tournée en 1986, des anecdotes de la tournée en Afrique et à La Réunion en 1988. La genèse du trio comme une évidence pour Jean-Jacques Goldman. Les albums, les tournées, rien n’est oublié. Puis viendront finalement les albums solos pour chacun, la disparition de Carole… et la « pause » annoncée par Jean-Jacques Goldman à ses musiciens à la fin de son concert en juillet 2004 lors des 20 ans des Francofolies de La Rochelle…

On prend un grand plaisir à se replonger dans ces années, dans la carrière de Jean-Jacques Goldman, de Carole Fredericks et de Michaël Jones.

Un livre à offrir et à s’offrir sans hésitation. Et même les plus fervents passionnés du groupe pourront sans doute découvrir des informations en plus des magnifiques photos.

Pour vous procurer le livre : Amazon.fr

L’auteur

Alexandre Fivée est avocat. Dans le cadre de ses activités, il écrit d enombreux articles dans des revues professionnelles et donne des cours à l’université. Il est aussi, à titre accessoire, agent artistique. Il a notamment travaillé avec Warner Music France sur le best of de Taï Phong.
Aux éditions Gründ, il est déjà l’auteur du beau-livre Jean-JAcques Goldman paru en 2016.

Lire la suite

Chroniques

Génération Téléphone, Pierre Mikaïloff

Publié

le

Par

Génération Téléphone, Pierre Mikaïloff

Génération Téléphone, Pierre MikaïloffLa nostalgie est toujours d’actualité. Depuis près de trente ans, le groupe Téléphone n’en fini pas de se rappeler à nous : on réédite régulièrement leurs albums dans de beaux coffrets, ou on nous sort quelques compilations avec parfois des titres inédits.
Mais aujourd’hui, cette douce mélancolie du souvenir du groupe semble trouver meilleure satisfaction avec les Insus. Cette reformation, même partielle, de Téléphone nous fait remettre les pieds dans le plat. Mais de façon concrète, cette fois. Il y a des concerts, une tournée et au final un disque et un DVD.
A cela pouvait bien s’ajouter un bouquin.

Il eut été un peu court de parler des Insus, eux-mêmes. C’est donc à la genèse qu’il faut s’intéresser. C’est-à-dire Téléphone, ce groupe dissous en 1986, en plein succès.
Le livre de Pierre Mikaïloff nous remet bien dans l’ambiance en remémorant la saga de la légendaire formation rock « made in France ».

Il y a tout ce qu’il faut pour satisfaire à la fois les fans et les novices. Un récit clair, détaillé et bourré d’anecdotes, sans pour autant se perdre dans la masse d’informations. Outre la lecture passionnante, on croise de très belles photos au fur et à mesure qu’on avance dans la saga. Et, à la fin, on résume tout avec une discographie illustrée et détaillée. C’est comme si on y était.

Génération Téléphone, Pierre Mikaïloff

Pour peu qu’on s’intéresse à Téléphone, ce livre plaira à tout le monde. Et la cerise sur le gâteau est le DVD qu’on y trouve à la fin : le fameux documentaire de Jean-Marie Perrier « Téléphone public ». Une référence. Bien illustré, bien documenté, belle présentation et un prix abordable, il est de bonne augure de vouloir l’offrir ou se l’offrir.

 

L’auteur

Pierre Mikaïloff a pratiqué la guitare avec Les Désaxés, puis Jacno, et composé la B.O. de Shimkent Hotel. A donné de la plume ou de la voix sur RFI, Sud Radio, Rock & Folk, Gonzaï, Rolling Stone… Sa bibliographie compte une trentaine d’ouvrages : romans, recueils de nouvelles, poésie, le Dictionnaire des années 80 et Cultissimes 80 pour Larousse, et de nombreuses biographies de référence : Serge Gainsbourg, Alain Bashung, Françoise Hardy… A écrit une cinquantaine de documentaires pour la télévision (France 3) et la radio (France Culture), et pour la scène, coécrit deux fictions musicales consacrées à Alain Bashung.

Pour se procurer l’album

Amazon.fr

Lire la suite

D’autres chroniques

© 2001-2019 FanMusik
(Les photos présentes sur ce site ne sont pas libres de droits, merci de nous contacter)