Génération Club Dorothée, 16 décembre à 20h50 sur D8 !
Rejoignez-nous

Télévision / radio

Génération Club Dorothée, l’incroyable histoire d’une émission culte – 16 décembre à 20h50 sur D8 !

Publié

le

Génération Club Dorothée, 16 décembre à 20h50 sur Direct 8 !

Mardi 16 décembre 2014 à 20h50 sur D8 sera diffusé un documentaire consacré à une émission emblématique des années 80 et 90’s : Le Club Dorothée. Cette émission animée par Dorothée, Ariane, Jacky, François Corbier et Patrick Simpson Jones aura marqué plusieurs générations d’enfants et adolescents.

Nous avons rencontré Ludovic Lestavel, producteur et co-réalisateur de ce documentaire avec Joelle Martinez. Nous vous invitons à découvrir ci-dessous son interview.

 

 Pour la première fois, Génération Club Dorothée, l’incroyable histoire d’une émission culte va révéler les coulisses et les secrets de l’émission pour la jeunesse la plus célèbre et la plus culte de la télévision française : le Club Dorothée. Véritable phénomène de société… pendant 10 ans, le Club Dorothée s’est imposé dans le paysage audiovisuel français en battant tous les records d’audience et de présence à l’antenne. Un succès fulgurant jamais égalé à ce jour !
Première émission à imposer le phénomène de bande à la télévision, elle offre aux jeunes téléspectateurs des émissions dignes de plus grands prime time. Le Club Dorothée, c’était bien sûr 4 animateurs cultes autour de la star incontestée des enfants pendant plus de 20 ans :  Dorothée. Véritable ovni télévisuel, le Club Dorothée est sans conteste l’émission la plus novatrice des années 80/90 ! Mangas… Séries Live… Sitcoms… Jeux… Interactivité… et Humour décalé… Elle est aussi la première à parler d’internet, et même d’écologie. Images d’archives, moments cultes mais aussi images inédites, rencontres avec les principaux protagonistes de l’aventure Club Dorothée devant et derrière les caméras, anecdotes, coulisses, making of, témoignages de personnalités issues de la génération Club Do, ce documentaire revient sur l’un des plus grands succès de la télévision des années 80 et 90.

A noter que l’équipe du Club Dorothée sera présente dans l’émission Touche pas à mon poste en direct juste avant la diffusion du documentaire.

 

Génération Club Dorothée, l'incroyable histoire d'une émission culte - 16 décembre à 20h50 sur Direct 8 !

photo © AB Productions

 

Interview de Ludovic Lestavel, producteur et co-réalisateur du documentaire Génération Club Dorothée, l’incroyable histoire d’une émission culte

Interview de Ludovic Lestavel, co-réalisateur du documentaire Génération Club Dorothée, l'incroyable histoire d'une émission culteFanKulture : comment est venue l’idée de ce documentaire, s’agit-il d’une commande ou d’un souhait ?
Ludovic Lestavel :
c’est un mélange des deux. Xavier Gandon, directeur des programmes de D8, aime beaucoup l’univers du Club Dorothée et avait envie d’y consacrer une soirée. Il avait été également à l’initiative du portrait sur Dorothée, Il était une fois, pour TMC. (il était alors le directeur des programmes de TMC). Jean-Luc Azoulay et lui se connaissent très bien, c’est une idée évoquée depuis longtemps. Comme D8 a lancé la production de documentaires consacrés à des Artistes depuis quelques mois, on avait envie alors de faire ce documentaire sur le Club Dorothée.

FanKulture : le documentaire a été réalisé en combien de temps ?
Ludovic Lestavel : on nous l’a commandé en juin, on s’est retrouvé à le réaliser pendant l’été, ce n’était pas forcément évident. Nous avions énormément d’archives de tout horizon, les interviews des intervenants (une 30 aine), des heures et des heures d’émissions et de rushs. On a mis 3 à 4 mois pour le faire, ce n’est pas beaucoup pour un documentaire de 2h10 finalement. C’est un énorme travail.

FanKulture : demander à Dorothée, Jacky, Ariane et François Corbier de participer à l’émission a été facile, ou il y a eu des réticences ?
Ludovic :
pas de réticences, ils se sont tous prêtés au jeu de manière assez évidente. C’était pour eux quelque chose de positif de consacrer une soirée à cette émission. Ils sont bien conscients que cette émission a beaucoup marqué les gens. Et quand on évoque le Club Dorothée auprès des 30 / 40 ans, ce sont des choses positives. Ils sont assez fiers de porter ça. C’était une évidence pour nous de le faire avec leur participation.

FanKulture : les interviews ont été réalisées sur un lieu particulier ?
Ludovic :
les 4 animateurs principaux ont été interviewés sur le plateau du Club Dorothée du mercredi matin avec les noms des animateurs tagués sur les murs. Il existe encore aujourd’hui, il est toujours chez AB. Aujourd’hui c’est un entrepôt. Ca avait du sens pour nous de le faire dans ce lieu.

(Lieu aussi des répétitions de Dorothée pour son concert à Bercy en décembre 2010)

FanKulture : ils se sont confie a vous sans tabou ?
Ludovic :
Oui car je les connais bien. Je pense que ça a du aider car mis à part François Corbier avec qui je n’ai jamais travaillé, Jacky, Ariane et Dorothée, j’ai bossé avec eux. J’ai eu aussi la chance d’être chroniqueur dans une émission avec eux. Donc c’était forcement plus facile effectivement de les faire parler. Après on ne leur a posé des questions intimes non plus.

FanKulture : Patrick ne sera pas présent dans ce documentaire pour les interviews ?
Ludovic :
il vit aux Etat-Unis donc c’était un peu compliqué. Il ne revient pas en France très souvent.

FanKulture : certaines critiquent évoquent le fait que ce soit une production JLA…
Ludovic :
sur twitter certains disent que ce sera certainement partial la manière dont on a fait le documentaire. Je tiens à dire que ce n’est absolument pas le cas, il n’y a eu aucune censure. Personne ne nous a demandé de ne pas parler du côté polémique de l’émission qui est quand même très important. L’air de rien, c’est effectivement une émission qui a beaucoup marqué, énormément plu, mais qui a été énormément décriée aussi. L’aspect polémique, il était impossible de ne pas en parler dans un documentaire consacré au Club Dorothée.
J’ai vraiment parlé en toute liberté de ce que je voulais, on a parlé des caricatures, des polémiques, des critiques, sans aucun problème.

FanKulture : mais d’un coté vous êtes les mieux placés pour en parler.
Ludovic :
C’est sur c’est plus facile et c’est pour cela que D8 a demandé à JLA Productions de faire le documentaire plutôt qu’à une autre boîte de production.

FanKulture : vous avez connu l’époque du Club Dorothée en tant qu’enfant / ado, quels souvenirs gardez-vous de cette émission ?
Ludovic :
en fait, c’est je pense le Club Dorothée qui m’a donné envie de travailler à la télé. Je ne pensais pas qu’un jour je travaillerai avec les gens qui le font. Donc c’est plutôt sympa. Je suis content d’avoir la chance de m’en être occupé et d’avoir fait le documentaire sur l’émission.
Je garde un très bon souvenir et effectivement c’est ce qu’on dit dans l’émission, c’est une émission pour tout le monde. Je ne me sentais pas attardé car j’avais 15 ans et que je regardais le Club Dorothée, il y avait vraiment de tout pour tout le monde dans cette émission. J’espère que cela va transparaître dans ce documentaire.

FanKulture : pensez-vous qu’un retour récurrent de Dorothée à la télévision soit possible ? Si oui dans quel genre d’émission la verriez-vous ?
Ludovic :
apparemment c’est possible car Dorothée a dit dans plusieurs interviews récemment pour la promo du documentaire qu’elle avait envie de revenir. Je trouve que c’est une très bonne nouvelle. Je la vois bien dans une émission en tant que chef de bande, ce qu’elle faisait très bien. Il faudrait vraiment trouver un concept autour d’elle. Je suis très étonné que depuis 17 ans il n’y a pas eu une chaîne de TV nationale qui ai eu l’idée de la faire revenir. C’est un personnage qui évoque chez beaucoup de gens plein de choses positives. Je suis persuadé que la faire revenir dans la bonne émission serait une super idée. D’autant plus qu’elle est visiblement intéressée.

Vidéo

Découvrez les premières images du documentaire dévoilées par D8.

Musique

300 Choeurs chantent Daniel Balavoine

Publié

le

Au cours du mois de janvier 2022, sera diffusée une nouvelle émission des 300 Choeurs sur France 3 produite par Carson Prod. Elle sera consacrée aux chansons de Daniel Balavoine. L’occasion de rendre hommage à cet Artiste en reprenant ses chansons dont : L’Aziza, Lipstick Polychrome ou encore Lady Marlène.

Plusieurs Artistes seront prochainement annoncés par France 3. Nous pouvons déjà vous dévoiler les participations des Artistes suivants à l’émission 300 choeurs chantent les plus belles chansons de Daniel Balavoine : Hélène Segara, Elsa Esnoult, Amaury Vassili, Vincent Niclo, Kendji Girac, Soprano, Bénabar, Julie Zenatti, Chimène Badi, Anne Sila, Clément Albertini….

D’autres émissions « 300 choristes » ont également été enregistrées. Elles seront diffusées prochainement sur France 3 dont une consacrée aux comédies musicales (diffusée le 30 septembre à 21h05 sur France3) et une spéciale Fêtes pour la fin de l’année.

Plusieurs troupes de choristes ont accompagné les Artistes dont Les Croches en Choeur, la Chorale De Si De La, le Choeur C4, Les Choeurs de France…

photo FanMusik

Lire la suite

Télévision / radio

« Les 30 Chansons de Goldman que vous n’oublierez jamais », 11 juin sur TMC

Publié

le

"Les 30 Chansons de Goldman que vous n'oublierez jamais", 11 juin sur TMC

Le 11 juin prochain à 21h15, TMC diffusera un documentaire sur Jean-Jacques Goldman à travers ses chansons. Un titre qui laisse cependant perplexe, mais espérons quand même de découvrir des images d’archives inédites ou rares…

Avec les témoignages de Michaël Jones, Amel Bent, Slimane, Hélène Ségara, Patrick Bruel, Jarry, Marius Colucci, Christophe Willem, Carla Bruni, Alexandre Fievée, Eric Jeanjean, Zaz, Pascal Obispo, Alessandra Sublet,

Communiqué de TMC

Depuis 40 ans, Jean-Jacques Goldman a écrit, composé et interprété de nombreux tubes…
De Je marche à seul à Envole-moi, de Je te donne à Il suffira d’un signe en passant par À nos actes manqués, Quand la musique est bonne, Là-bas ou bien encore Comme toi , ses chansons traversent le temps et les générations sans prendre une ride.
À l’issue d’un grand sondage Ipsos exclusif opéré auprès d’un panel de Français, découvrez le classement inédit des 30 chansons de Jean-Jacques Goldman que vous n’oublierez jamais !
Personnalité préférée des Français, l’artiste est un véritable faiseur de tubes pour lui…et pour les autres ! Jean-Jacques Goldman a collaboré avec Céline Dion (Pour que tu m’aimes encore, Encore un soir), Johnny Hallyday (Je te promets, L’Envie) ou bien encore Patricia Kaas (Il me dit que je suis belle)… sans oublier son implication au sein des Enfoirés durant 30 ans pour lesquels il a notamment composé l’indémodable  Chanson des Restos !
Anecdotes, histoires secrètes, archives, souvenirs et confidences… En compagnie d’artistes et de spécialistes musicaux, replongez en musique dans les 30 titres phares de Jean-Jacques Goldman que vous n’oublierez jamais !
Quel sera votre titre numéro 1 de Jean-Jacques Goldman ?

Lire la suite

Musique

Starmania : L’opéra rock qui défie le temps le 12 janvier à 20h55 sur France 3

Publié

le

 

Starmania : L'opéra rock qui défie le temps le 12 janvier à 20h55 sur France 3

Vendredi 12 janvier à 20h55 France 3 diffusera le documentaire Starmania – L’Opéra-Rock qui défie le temps.
Starmania, c’est une success-story sans égal. Un double-album classé parmi les dix meilleures ventes francophones de tous les temps, cinq millions de spectateurs dans le monde, d’innombrables productions en France, au Québec, en Allemagne, en Russie et même en Corée du Sud !
Starmania, c’est deux heures de tubes portés par des voix de légende : France Gall, Daniel Balavoine, Fabienne Thibeault, Céline Dion, Diane Dufresne, Cindy Lauper, Tom Jones entre autres…
Et pourtant, le projet était au départ loin d’être un succès annoncé !
40 ans après sa création, c’est la première fois qu’un film retrace l’aventure inouïe de l’opéra rock de Michel Berger et Luc Plamondon.

110 minutes intenses, qui couvrent 20 années fondatrices, comme si on les vivait de l’intérieur. 110 minutes d’images rares, cultes et surtout inédites avec en point d’orgue celles, exclusives et retrouvées, du spectacle mythique de 1979, que personne n’a jamais vues. 110 minutes de titres sublimes et intemporels, qui nous touchent en plein cœur, de l’inoubliable « Le Monde est stone » à « SOS d’un terrien en détresse », du mytique, « Les uns contre les autres » au « Blues du businessman », en passant par « Quand on arrive en ville », « La complainte de la serveuse automate », « La chanson de Ziggy » ou « Les adieux d’un sex-symbol » pour ne citer qu’eux…

Un film de Thomas Snégaroff et Olivier Amiot
Production Cache ta Joie

L’avis de FanMusik :

Ce documentaire fait la part belle à la version originale de l’opéra-rock de Michel Berger et Luc Plamondon : Starmania. C’est donc celle de 1978/79 avec France Gall, Daniel Balavoine, Fabienne Thibeault, Diane Dufresne, Nanette Workman…  En effet plus de la moitié du documentaire lui sera consacrée. On en prend plein les yeux et plein les oreilles.
Starmania : L'opéra rock qui défie le temps le 12 janvier à 20h55 sur France 3Vous aurez la chance de découvrir plusieurs extraits vidéos complètement inédits dont des répétitions et aussi des extraits enregistrés lors de la première représentation le 10 avril 1979. Ils seront présentés comme une diffusion du spectacle, mêlant images vidéos et photographies. Plus de 15 minutes qui s’enchaînent pour nous raconter l’histoire de Starmania pour notre plus grand bonheur avec notamment Daniel Balavoine et Nanette Workman Quand on arrive en ville, France Gall Starmania Starmania, Fabienne Thibeault Un garçon pas comme les autres
Les versions suivantes ne sont pas oubliées pour autant, celle de 88/89 avec Maurane, puis Réjane Perry, Renaud Hantson… dont la mise en scène fut élaborée par les deux créateurs, et la dernière avec une mise en scène et des costumes futuristes…

Starmania : L'opéra rock qui défie le temps le 12 janvier à 20h55 sur France 3Et aussi la version internationale avec Tycoon dont l’interprétation du titre The World is Stone (Le Monde est Stone) par Cindy Lauper et Only the very best par Peter Kingsbery seront les plus représentatifs de cet album. Déjà avant sa sortie, Michel Berger fera découvrir l’un des titres You have to learn to live alone (Les uns contre les autres) qu’il interprétera en duo avec Kim Wilde.

A noter que lors de la réalisation de ce documentaire en 2017, France Gall a donné son avis et a participé avec ses archives personnelles.
Un magnifique documentaire de près de 115 minutes à ne pas rater !

Lire la suite
Advertisement

Facebook